En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Un frisson dans la nuit

Filmographie de Clint Eastwood

Un Frisson Dans La Nuit - Play Misty For Me

1971
Clint Eastwood

Dave Garver:Clint Eastwood - Evelyn Draper:Jessica Walter - Tobie Williams:Donna Mills - Murphy:Don Siegel - Le sergent McCallum:John Larch - Frank Dewan:Jack Ging - Madge Brenner:Irene Hervey - Al Monte:James McEachin - Birdie:Clarice Taylor - Jay Jay:Duke Everts - Le chauffeur de taxi:Jack Kosslyn - 1636 lectures

Un frisson dans la nuit
En Images

Synopsis
Un frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for Me
Un frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for MeUn frisson dans la nuit - Play Misty for Me
Dave Garland est disc-jockey sur une radio. Tous les soirs une auditrice lui demande de passer "Misty" d'Errol Garner.
Dave Garland rencontre dans un bar cette auditrice. Il couche avec elle…
Dave Garland n’aurait pas dû cocher avec cette femme fragile.

Quelques mots sur
Un frisson dans la nuit

 
Pour son premier film en tant que réalisateur, Clint Eastwood inverse les rôles, il n’est plus l’inspecteur inflexible et impitoyable, il n’est qu’un animateur dépassé par les événements, victime de la Psychose d’une auditrice. (1)
Loin de son personnage viril, il interprète un homme ordinaire qui se retrouve pris dans le piège qu’il a inconsciemment tissé, en se prêtant à ce qu’il croyait n’être qu’un jeu.
Dès ce premier film, le réalisateur affirme sa passion pour le jazz en fusionnant cette musique au déroulement de l’intrigue, en introduisant des images du festival de Monterey mais aussi et surtout en le transformant en moteur du suspense.
Dave Garland s’installe devant ces platines et il reçoit aussitôt un coup de téléphone lui demandant de programmer "Misty", la chanson d'Erroll Garner. Jusque là rien d’anormal, sauf que nous apprenons aussitôt que cette requête est quotidienne… et Misty devient immédiatement le symptôme de l’anormalité.
Et lorsque Dave Garland rencontre la mystérieuse auditrice qui lui demande de passer Mysty, nous savons qu’il va au devant de sérieux ennuis. A partir de cet instant une seule question nous assaille : Comme va-t-il réussir à se sortir de ce piège ?
Mais pour l’heure, notre inquiétude ne fait que croître, puisque Dave Garland couche avec l’inquiétante Evelyn Draper et qu’il la laisse l’envahir.
Nos craintes augmentent encore d’un cran lorsque Dave renoue avec Tobie.
Aucun doute n’est plus permis, nous savons que nous filons vers l’explosion. Alfred Hitchcock, pour expliquer ce qu’est le suspense, donnait l’exemple suivant :
Sous la table d’un restaurant, où sont installées deux personnes (2), est collée une bombe. Nous l’ignorons la présence de cet engin. Subitement elle explose : ceci n’a rien à voir avec le suspense. Par contre si nous le savons alors la scène qui va suivre est un pur moment de suspense.
Evelyn Draper est cette bombe. Son goût obsessionnel pour Misty nous a appris qu’elle allait exploser.
Au deuxième passage de Misty la menace de l’explosion monte d’un cran. Dave tente de rompre avec Evelyn mais celle-ci refuse de l’entendre. Elle s’ouvre les veines dans sa salle de bain. Et le piège se referme un peu plus sur Dave…
La bombe va exploser… La femme de ménage de Dave en fait les frais : transformée en furie Evelyn la lacère de coups de couteau(3)
Le troisième passage à l’antenne de Misty préfigurera l’explosion finale empreinte de haine, de fetichsime et de mort.

(1) On retrouvera la même idée dans le scénario de « Liaison fatale »
(2) Lorsque Tobie et Dave se retrouvent au bord de la mer ou à la campagne, la menace d’Evelyne plane sur eux.
(3) Clint Eastwood place sa caméra tremblante au centre du combat qu’il sature de cris. Le résultat est imparable : nous sommes la cible de la folie meurtrière d’Evelyn

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


[Alfred Hitchcock]
[John Carpenter]
[Serguei Eisenstein]
[Quentin Tarantino]
[Jean-luc Godard]
[Claude Chabrol]
[Russ Meyer]
[Francis Ford Coppola]
[Dario Argento]
[Mario Bava]
[Brian de Palma]
[Orson Welles]
[Clint Eastwood]
[John Cassavetes]
[Woody Allen]

[Mad Max]
[ Stargate]
[Joseph Rouletabille]
[ Underworld]
[Arsène Lupin]
[Hannibal Lecter]
[ Angelique]
[La Planète des Singes]
[ Carrie]
[The Hunger Games]
[ Hercule]
[Robert Langdon]
[La Mutante]
[ Emmanuelle]
[Jason Bourne]
[ Terminator]
[Mission Impossible]
[John McClane]
[OSS 117]
[Arme Fatale]
[Resident Evil]
[Lemmy Caution]
[Men in Black]
[Star Wars]
[ Millenium]
[Indiana Jones]
[ Alien]
[James Bond]
[ Fantomas]

[Noomi Rapace]
[Marlène Jobert]
[Julia Roberts]
[Sean Connery]
[Peta Wilson]
[Harrison Ford]
[Bruce Willis]



reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique