En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Alien, la résurrection

Filmographie de Saga Alien

Alien, La Résurrection - Alien : Resurrection

1997
Jean-Pierre Jeunet

Sigourney Weaver : Le huitième clone d'Ellen L. Ripley
Winona Ryder : Annalee Call
Ron Perlman : Johner
Dominique Pinon : Vriess
J.E. Freeman : Dr. Mason Wren
Gary Dourdan : Christy
Michael Wincott : Frank Elgyn
Dan Hedaya : Le Général Martin Perez
Brad Dourif : Dr. Jonathan Gediman
Raymond Cruz : 1ère classe Vincent Distephano
Kim Flowers : Sabra Hillard
Leland Orser : Larry Purvis
1325 lectures

Alien, la résurrection
En Images

Synopsis
Alien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : Resurrection
Alien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : ResurrectionAlien, la résurrection - Alien : Resurrection
Afin de tuer l’Alien qu’elle portait, Ripley s’est suicidée en se jetant dans un bain de plomb.
Deux cents ans après ce suicide, à partir de quelques cellules, une équipe de généticiens clone Ripley, à bord d’une base, l'Auriga.
Mi Alien, mi Ripley, le clone donne jour à un « bébé »…
Immédiatement celui-ci est retiré par les généticiens.
Quelque temps plus tard, le Betty, un vaisseau pirate s'arrime à l'Auriga et y transfère sa cargaison d’humains devant servir d’hôte aux Aliens.
Tout semble se dérouler à merveille jusqu’à ce que les Aliens parviennent à s’enfuir… et à prendre possession de la base.
La garnison anéantie, une course contre le temps s’engage entre les pirates, Ripley et les Aliens.

Quelques mots sur
Alien, la résurrection

 
Le huitième clone d'Ellen L. Ripley : C'est une reine.
Le biologiste : Comment le sais-tu?
Le huitième clone d'Ellen L. Ripley : Elle va pondre… Vous mourrez. Toute la Compagnie mourra.
Le biologiste : Toute la Compagnie?
Dr. Mason Wren : La Weyland Yutani… Les anciens employeurs de Ripley. Un conglomérat de colons. Ils avaient des contrats avec l'armée… Tu verras que... Les choses ont bien changé depuis ton époque.
Le huitième clone d'Ellen L. Ripley : J'en doute.
Dr. Mason Wren : On n'avance pas à l'aveuglette… C’est l’union des systèmes militaires… A l'USM, on ne cherche pas le profit.
Le huitième clone d'Ellen L. Ripley : Ça ne changera rien. Vous mourrez quand même.
Dr. Mason Wren : Ça ne te dérange pas? Essaie de comprendre ce que nous faisons. Le potentiel de l'espèce va au-delà de la pacification. Des alliages, des vaccins... On n'a rien vu de tel dans aucun monde! Tu devrais être fière.

Ce dialogue entre le Dr. Mason Wren et le huitième clone d'Ellen L. Ripley, clone aux pouvoirs décuplés, mi alien mi humain, comme d’autres étaient mi ange mi démon témoigne, de la fidélité politique de la série. Mais après tout, le capital n’est-il pas fou, lui qui vendrait à crédit la corde pour le pendre à ses fossoyeurs, à la condition qu’ils payent leurs traites à terme?
Pour ce quatrième volet, confié au réalisateur Jean-Pierre Jeunet (1), toute trace d’humanisme a disparu et tous les protagonistes n’incarnent plus que le mal. L’équipage du Betty, vaisseau marchand non immatriculé, est constitué d’un ramassis de repris de justice qui livre une cargaison d’humains, dont ils n’ont que faire, à des généticiens militaires déments (2). Ripley, quant à elle, semble combattre les Aliens plus par automatisme transmis génétiquement que par envie de sauver l’humanité (3). Mais il est vrai qu’elle n’est plus entièrement humaine…et qu’elle pleurera à la mort de son fil biologique. « La Résurrection »(4) n’est pas seulement le passage physique de Ripley de la mort, suite à son suicide, à la vie, elle est aussi et surtout le syncrétisme biologique du bien et du mal, communion à laquelle répond la naissance d’un Alien de nouvelle génération : le newborn, sorte de Ripley de l’enfer.
A cette défaite du bien, qui n’est plus présent qu’au cœur de la mémoire artificielle et programmée de l’androïde Call (5), correspond une accentuation de l’esthétique ébauchée dans le troisième opus de la Saga. La souillure et l'inquiétante étrangeté ne sont plus l’unique label des décors, elles ont déteint sur les visages et les corps(6). Exit les corridors aux couleurs organiques, bienvenue aux âmes immondes (7).





1- Delicatessen (1991), La Cité des enfants perdus (1995), Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001), Un long dimanche de fiançailles (2004), Micmacs à tire-larigo (2009)

2- Ces corps doivent servir d’hôte aux Aliens.

3- « Je trouve tout drôle ces temps-ci, dit-elle à Annalee Call

4- Sa mort était volontaire, elle servait à sauver l'humanité... Qui cela peut-il bien être? Notons aussi que pour la première fois il est fait référence à une Chapelle sur une base spatiale… Mais seul l’androïde Call se signe aux pieds de la croix qui s’y dresse.

5- Call : Si Wren gagne, l'humanité y passera!
Ripley : Pourquoi la protégerais-tu?
Call : Je suis programmée pour.
Ripley : Pour être une conne ? Tu es la conne dernier modèle?

6- On saluera les interprétations éblouissantes de Dominique Pinon et de Ron Perlman

7- A l’exception de Call… ce qui, en dernière analyse n’est pas surprenant.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


[Alfred Hitchcock]
[John Carpenter]
[Serguei Eisenstein]
[Quentin Tarantino]
[Jean-luc Godard]
[Claude Chabrol]
[Russ Meyer]
[Francis Ford Coppola]
[Dario Argento]
[Mario Bava]
[Orson Welles]
[Brian de Palma]
[John Cassavetes]
[Clint Eastwood]
[Woody Allen]

[Men in Black]
[ Emmanuelle]
[ Underworld]
[Mad Max]
[Joseph Rouletabille]
[Arsène Lupin]
[Hannibal Lecter]
[ Angelique]
[La Planète des Singes]
[ Carrie]
[The Hunger Games]
[ Hercule]
[Robert Langdon]
[Jason Bourne]
[James Bond]
[John McClane]
[Mission Impossible]
[ Fantomas]
[OSS 117]
[Lemmy Caution]
[Star Wars]
[Indiana Jones]
[ Alien]
[ Terminator]
[ Millenium]
[Arme Fatale]
[Resident Evil]

[Bruce Willis]
[Julia Roberts]
[Peta Wilson]
[Sean Connery]
[Harrison Ford]
[Marlène Jobert]
[Noomi Rapace]

reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Régie publicitaire internet


Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique


PageRank Actuel