des frissons partout sur RayonPolar - #film


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



des frissons partout

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
des frissons partout
sur
Amazone


fleche
fleche

DES FRISSONS PARTOUT

Un film de

Raoul andré

avec

Eddie Constantine
Perrette Pradier
Dominique Zardi


- 1963 -
161
Lectures
Depuis
Le mardi 23 Septembre 2020






Une bijouterie de la place Vendôme est cambriolée : le butin sous forme de diamants s’élève à un demi-milliard. Mais alors que les gangsters se réjouissent, la bande de Grégory surnommé « l'insaisissable » déboule et fait main basse sur les diams.
Jeff Gordon, agent du F.B.I, qui pourchasse Grégory depuis fort longtemps, a réussi à infiltrer la bande, mais il est démasqué et n’a d’autre choix que d’en appeler à la police qui surveille la planque. Malheureusement, malgré sa blessure, Grégory parvient à fuir.
Aussitôt Jeff Gordon se met sur la piste du fugitif et remonte jusqu’au médecin qui l’a soigné. Mais Grégory a quitté les lieux depuis plusieurs heures. Et c’est alors que Jeff Gordon se met de nouveau en chasse qu’il rencontre Liza, enquêtrice privée, qui, attirée par la prime d’assurance, piste elle aussi le gangster.
Finalement, Jeff Gordon localise « l'insaisissable ». Il s’est réfugié dans la maison de repos que dirige le docteur Mercier et qui est le paravent d’une clinique de chirurgie esthétique spécialisé dans le remodelage des tronches de voyous.
Sous un prétexte fallacieux, Jeff Gordon et Liza se présentent à la clinique….

Eddie Constantine campera deux nouvelles fois le personnage de Jeff Gordon, personnage qui diffère peu de celui qui l’a rendu célèbre : Lemmy Caution (1). La deuxième fois sous la direction de Guy Lefranc (2) et la troisième fois de nouveau sous celle de Raoul André (3).
Autour d’un scénario signe Michel Lebrun, bien connu des polardeux et polardeuses, le métrage déroule sa bonne humeur dans un désordre apparent qu’intensifie les rebondissements improbables, les bagarres et autres échanges de coups de poing, ainsi que le défilé des « petites pépés », élément incontournable de ce style de comédie policière en ces années-là.
« Des frissons partout » : une véritable madeleine pour le regardeur nostalgique de ces temps révolus puisqu’il y retrouve beaucoup des tronches qui ont fait ce genre de cinéma français au siècle dernier.


1- http://www.rayonpolar.com/Films/cineaste_bis.php?num=13

2- 1964 : Laissez tirer les tireurs
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Lefranc_(r%C3%A9alisateur)#Biographie

3- 1964 : Ces dames s'en mêlent.
http://www.rayonpolar.com/Films/Films_afficher.php?genre=titre&nom=constantine&prenom=eddie&titre=ces+dames+s%5C%27en+m%EAlent
https://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_Andr%C3%A9



l a

Sœurs D'armes



reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
Saison 2 - Episode 2 -
Artransgression
2.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest