En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



198

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Witness

sur
Amazone

fleche
fleche

Witness

Un film de

Peter Weir

avec

Harrison Ford
Kelly Mcgillis
Lukas Haas


- 1985 -
4915
Lectures
Depuis
Le samedi 15 Juillet 2012




Première partie -30 minutes -Images 1 à 4

Ayant enterré son mari, Rachel Lapp, une jeune amish, décide de rendre visite à sa sœur. En compagnie de son fils de 8 ans, Samuel, elle fait escale à Philadelphie où elle attend sa correspondance pour Baltimore.
Dans les toilettes des hommes, Samuel est témoin du meurtre d’un policier. Et au commissariat où il est conduit avec sa mère, il identifie, sur une photo exposée dans une vitrine, le lieutenant de police James McFee de la brigade des stupéfiants comme étant l’un des assassins.
Le capitaine John Book en informe aussitôt son supérieur, Paul Schaeffer. Mais alors qu’il regagne son domicile, John Book essuie les tirs de McFee.
Pour John Book le doute n’est plus de mise : le chef Paul Schaeffer est dans le coup ! Conscient des dangers que courent Rachel et son fils, il décide de les reconduire dans leur communauté
Mais la blessure par balle que lui a infligée McFee l’empêche de repartir.

Deuxième partie -50 minutes -Images 5 à 11

Afin d’assurer la sécurité de tous, John Book refuse d’être conduit à l’hôpital. Et c’est à contrecœur que le beau-père de Rachel accepte de l’abriter et confie à sa belle-fille le soin de le soigner.
Rétabli, John enfile des vêtements d’amish et tente maladroitement de se fondre dans la communauté.
Bien entendu entre John et Rachel les relations vont dériver jusqu’au baisé passionné…

Troisième partie – 20 minutes -Image 12

McFee, Schaeffer et un troisième flic corrompu, par un matin brumeux, débarquent dans la ferme des Lapp… et c’est la fusillade finale qui voit Book tuer deux des agresseurs, désarmer Schaeffer et quitter la communauté amish.


A ces trois parties qui charpentent le film, parties que l’on pourrait subdiviser de nouveau, correspondent trois univers, trois climats.
La première partie décrit, en deçà du meurtre où explose la sauvagerie, l’étonnement d’un enfant amish face au monde moderne dont il ignore tout. Filmée la plus part du temps à hauteur d’enfant, chaque image est porteuse de la violence sous-jacente aux grandes cités, violence qui résulte de l’agitation perpétuelle de la foule, des imposantes bâtisses, des cris et autres molestations policières.

Le point de vue de l’enfant est ensuite délaissé au profit de celui de John Book dont l’étonnement face aux traditions amish entre en écho avec celui Samuel lors de son immersion dans Philadelphie, même si aux peurs de l’un répond l’amusement de l’autre. Et aux images classiques d’un polar nerveux et urbain succèdent les images paisibles d’une campagne où l’on se déplace en carriole.
Mais à ces scènes à la bucolique alsacienne, se mêlent des moments où les corps moites ou ruisselants occupent l’intégralité de l’écran, indiquant explicitement le véritable sujet de Witness : la naissance et la lente montée du désir sexuel.
Ces images dont nous retrouverons la tonalité 10 ans plus tard avec « Sur La Route De Madison » jaillissent au moins à cinq instants distincts:
• Rachel soigne le corps nu de John (Image 5)
• Rachel et John dansent dans la grange (Image 8)
• Rachel se lave (Image 9)
• Rachel fait face à John (Image 10)
• Rachel et John s’embrassent fougueusement (Image 11)

La troisième partie renoue avec le polar classique en transposant la scène finale à la campagne, dans le pur style de « Canicule ».


« Witness », qui constitue un modèle de film prônant la tolérance, a vu une pluie de récompenses et de distinction saluer sa sortie :
• Prix du meilleur film étranger, lors des Hochi Film Awards 1985.
• Oscar du meilleur scénario original et du meilleur montage, ainsi que nomination aux Oscars du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure photographie, meilleure musique, meilleure direction artistique et meilleur acteur (Harrison Ford) en 1986.
• Prix de la meilleure musique (Maurice Jarre) et nomination aux prix du meilleur film, meilleur scénario, meilleure photographie, meilleur montage, meilleur acteur (Harrison Ford) et meilleure actrice (Kelly McGillis), lors des BAFTA Awards 1986.
• Prix du meilleur film étranger, lors des Blue Ribbon Awards 1986.
• Nomination au Golden Globe du meilleur film dramatique, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure musique, meilleur acteur (Harrison Ford) et meilleur second rôle féminin (Kelly McGillis) en 1986.
• Nomination au Grammy Award de la meilleure musique de film en 1986.
• Prix du meilleur film étranger, lors des Kinema Junpo Awards 1986.



L A

Witness
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
Saison 1 - Episode 2 -
Sodomie
2.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest