En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



506

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
The machine

sur
Amazone

fleche
fleche

The Machine

Un film de

Caradog W James

avec

Caity Lotz
Toby Stephens
Sam Hazeldine


- 2013 -
684
Lectures
Depuis
Le mardi 8 Juillet 2014




Dans un futur proche, la guerre froide a modifié ses frontières et semble sur le point de se réchauffer. Les forces occidentales, arme au pied, sont prêtes à affronter les hordes chinoises…
Dans une base secrète, située dans un lieu aussi secret qu’incertain, le professeur Vincent s’attèle à la réalisation d’un cyborg indestructible, mais destructeur, doté d’une intelligence artificielle. Au terme d’un complot, fomenté par la direction de la base, aux motivations obscures, mais d’évidence machiavélique, son assistante Ava est assassinée par un commando d’Asiatiques. Vincent utilisera la mémoire sauvegardée d’Ava ainsi que des données corporelles pour créer La Machine, un cyborg invincible, d’apparence féminine, à la sensibilité exacerbée, à l’intelligence infinie, à la force et à l’agilité inégalable.

Les spécialistes de la SF ont tous souligné la riche intertextualité de ce film. « Matrix », « Blade Runner », « Robocop », « Terminator », « Universal Soldier », « Intelligence Artificielle », « I, Robot », chaque grand classique du genre à droit à un clin d’œil admiratif, pour autant « the machine » ne sombre à aucun instant dans le plagiat boursouflé de suffisance.
Peut-être convient-il de chercher les raisons de cet agréable résultat dans l’indigence budgétaire où se démène le métrage. Faute d’argent et donc de moyens, le réalisateur n’a eu d’autre option que la simplicité des décors et l’exploitation adroite et poétique de l’éclairage (1).
Ainsi, les scènes baignent dans des brouillards irréels, dans des rouges quantiques ou des noirs que sculptent des éclairs blancs d’où émergent des visages inquiétants.

Loin des blockbusters made in USA, « The machine » déroule une intrigue, certes aux accents déjà entendus, mais en recourant à un visuel aux tonalités lyriques pertinentes.



1- Cette utilisation de la lumière rappelle un grand nom du cinéma bis italien : Mario Bava.



L A

The Machine
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar