En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



378

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Soleil vert

sur
Amazone

fleche
fleche

Soleil Vert

Un film de

Richard Fleischer

avec

Charlton Heston
Leigh Taylor-young
Edward g Robinson


- 1973 -
1012
Lectures
Depuis
Le vendredi 26 Avril 2013




« Soleil vert », se plie au triptyque du polar tendance hard-boiled, c'est-à-dire, cigarettes, whisky et petites pépées, même si le monde vivant dans l’indigence, les cigarettes sont rares, le whisky occasionnel et les petites pépées de simples meubles pour appartement de luxe.
Le détective, dur à cuire, est un policier, dénommé Thorn que seconde, de son savoir et de sa ténacité, le vieux Sol Roth. La pénurie n’épargnant pas le logement, les deux hommes partagent un petit appartement.
Comme dans tout polar qui se respecte, un crime est commis et Thorn va mener l’enquête.
Mais le contexte dans lequel se déroule l’action écarte le film du banal polar pour le métamorphoser en une anticipation pessimiste qui aujourd’hui résonne avec les discours écologistes les plus alarmistes.

New York baigne dans un continuel brouillard jaunâtre, les rues ressemblent à des boyaux de bidonville et les logements sont tellement rares que les habitants s’entassent dans les escaliers. La canicule frappe la ville privée d’aliments naturels et réduite à une nourriture de synthèse, le « Soylent », qui vient parfois à manquer. Les émeutes de la faim, quasi quotidienne, sont dispersées par la police à l’aide de bulldozers et de camions-bennes.
La victime du meurtre, sur lequel enquête Thorn, n’était pas un banal quidam puisqu’il s’agit de William Simonson, un des dirigeants de la multinationale agroalimentaire qui produit le « Soylent ».
Quel est le mobile de cet assassinat ? C’est ce que découvrira vainement Thorn, au terme d’une quête qui le conduira au-delà du Styx


Soleil vert, à l’image de « La planète des singes » (1), s’inscrit dans la veine des films d'anticipation qui prophétisent un avenir sombre. Il s’inspire d’un roman de Harry Harrison, publié en 1966 (2), mais déplace la menace qui pèse sur l’humanité. Le risque n’est plus la surpopulation, mais la pénurie alimentaire, peur qui renvoie au balbutiement du discours écologique que teint ici une résurgence de cannibalisme.

Que reste-t-il aujourd’hui de ce film datant de 1973 ? Quelques costumes colorés ? Des décors aux senteurs de studio ? Un Charlton Heston (3) suant en permanence ? Ou peut-être l’absence d’une issue possible, une absence qui rend toute lutte vaine, toute vérité dérisoire ? Car qu’importe que l’humanité renoue avec le cannibalisme puisque quoiqu’elle fasse elle ne peut faire d’autre choix ?



1- Le roman « La Planète des singes » de Pierre Boulle, publié en 1963, a donné naissance à une série de sept films qui s’inspirent de cet univers. En 1968, Franklin J. Schaffner réalisa le premier d’entre eux, avec dans le rôle principal, Charlton Heston.

2- « Make room, make room », « Dégagez, faites de la place ! »

3- Né le 4 octobre 1923 à Evanston, dans l'Illinois, et mort le 5 avril 2008 à Beverly Hills. Il tourna dans quatre-vingts films et connut un parcours politique qui le conduisit du camp Démocrates au camp Républicain. Ainsi dans sa jeunesse, il manifesta aux côtes de Martin Luther King et soutint John Kennedy avant de devenir « conseiller culturel » de Ronald Reagan, de s’engager au côté des pro-life et de présider National Rifle Association



L A

Soleil Vert
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar