En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



89

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Sherlock holmes

sur
Amazone

fleche
fleche

Sherlock Holmes

Un film de

Guy Ritchie

avec

Mark Strong
Jude Law
Downey jr Robert


- 2010 -
1421
Lectures
Depuis
Le mercredi 30 Novembre 2011






Sherlock Holmes, personnage de fiction créé par Sir Arthur Conan Doyle en 1887 dans « Une étude en rouge », est longtemps resté l'archétype du détective privé avant que les détectives made in USA le détrônent
Au summum de sa gloire ou éclipsé par les durs à cuire, il hante les écrans depuis ses origines puisqu’il apparait dans les salles obscures en 1900 avec « Sherlock Holmes Baffled », film muet d'Arthur Marvin. Et c’est plus d’une trentaine d’incursions qu’il a effectuée au cinéma depuis le début du siècle dernier. On dénombre aussi une dizaine de séries télé et une vingtaine de téléfilms où il occupe le rôle principal.

Dans ces conditions, le spectateur, adepte de ce héros, était en droit de se demander ce qu’avait « inventé » de nouveau Guy Ritchie lorsqu’en 2009 il présenta son Sherlock Holmes sur les écrans planétaires.
Et la réponse à cette angoissante question ne tarda pas à lui sauter à la gorge, laissant même quelques-uns de ces spectateurs sans voix.

Sherlock Holmes et le Dr John Watson mettent un terme à la messe noire qu’orchestre Lord Blackwood, tueur en série dont les victimes, de jeunes femmes, sont au nombre de cinq.
Quelques mois plus tard, alors Holmes s’ennuie, le commissaire Lestrade lui annonce que Lord Blackwood désire s’entretenir avec lui avant d’être pendu.
Et quelques jours après cette pendaison, conformément à ce qu’il avait annoncé, Lord Blackwood revient d'entre les morts et reprend ses sombres activités !

Guy Ritchie a-t-il décidé d’expédier notre héros dans l’univers du fantastique ? C’est ce que pourrait croire un esprit simple, mais que chacun se rassure au final chaque chose trouvera une explication rationnelle.
En fait, ce qu’à décidé le cinéaste consiste en une revisite totale et radicale du personnage. Exit le Holmes déductif et observateur qui s’adonne à la torture du violon sous l’emprise de la cocaïne. Exit le détective qui résout mentalement ses enquêtes.
Vade retro poussière et naphtaline !
Holmes se consacrer à la boxe dans des bouges infâmes et le Dr Watson ne rechigne pas à distribuer les horions
Gloire aux explosions, fusillades, coups de poing et autres scènes d’action issue des magasins du prêt à cogner hollywoodien.
On détruit allégrement un chantier naval, des quais sont réduits en cendre avant que ne se clôture la course poursuite entre le bien et le mal sur les poutrelles du chantier du Tower Bridge
Et comble de raffinement dans cette reconstruction du personnage de Holmes, le cinéaste l’affuble de sentiments amoureux… pour une reprise de justice qui travaille dans l’ombre, mais bien malgré elle, pour le professeur Moriarty

En résumé, ce Sherlock Holmes ne peut que plonger dans la perplexité les aficionados du personnage tout en réjouissant les adeptes des Blockbuster, même s'ils risquent de regretter que l’action se déroule au début du sicle dernier, c'est-à-dire même s’ils regrettent l’absence de pisto-lasers.



L A

Sherlock Holmes
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar