En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



48

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Romanzo criminale

sur
Amazone

fleche
fleche

Romanzo Criminale

Un film de

Michele Placido

avec

Pierfrancesco Favino
Rossi stuart Kim
Santamaria Claudio


- 2006 -
2108
Lectures
Depuis
Le samedi 8 Avril 2006




Romanzo criminale
de Michele Placido.
Fidèle adaptation du roman éponyme de Giancarlo De Cataldo (lui-même inspiré de l'histoire authentique du gang de « Magliana ») « Romanzo criminale » nous conte l'histoire Du Libanais (Pierfrancesco Favino), du Froid (Kim Rossi Stuart), et du Dandy (Claudio Santamaria) trois gosses de la banlieue romaine qui grandirent entre pauvreté et maisons de correction.
En 1975, au terme du kidnapping, particulièrement sanglant, du baron Rosellini, Le Libanais s'impose comme le chef de la bande et incite ces camarades, à se payer ce qu'ils souhaitent par-dessus tout : Rome. Durant les 25 ans qui suivent, leur organisation criminelle contrôlera le trafic de drogue et la prostitution. Rome sera leur propriété.
Le film est structuré autour des portraits de ces trois protagonistes mais ne dérape jamais dans la psychologie soit-disant sociale. Les portraits restent distants et quasi objectifs même si la camera filme les personnages en plan souvent serré, comme si elle souhaitait pénétrer leur esprit qui demeure, d'un bout à l'autre, un mystère.
Si « Romanzo criminale » marie adroitement la tradition du cinéma italien à la nervosité et la violence d'un certain cinéma américain, il ne cesse d'osciller entre film noir, saga criminelle à la « Usual Suspects » et cinéma politique à la Rossi. Et cette hésitation permanente n'est pas sans conséquences quant à la force du propos.

1975, 1990 : pour l'Italie cette période englobe les années dites de « plomb » et l'histoire de la bande se confond souvent avec l'histoire de la péninsule.

Le 16 mars 1978, à Rome, un groupe des Brigades Rouges enlève Aldo Moro. Le 5 mai 1978, les Brigades Rouges diffusent un communiqué, dans lequel elles annoncent son exécution. Entre ces deux dates, des services spéciaux de l'état Italien font appel à la bande du Libanais pour localiser la cache dans laquelle est retenu Aldo Moro. Les truands parviennent à circonscrire l'endroit. Fort de cette information, l'état Italien aurait put intervenir et tenter de « sauver » Aldo Moro. Le film accuse clairement l'état d'avoir sciemment ignoré l'information qu'il avait sollicitée. En d'autres termes, le film accuse l'état Italien d'avoir sacrifié Aldo Moro à la raison d'état et « réduit » les brigades rouges au bras armé de celle-ci !

Le 2 août 1980, à 10h25, une bombe explose dans la salle d'attente de la gare de Bologne. Celle-ci tue 85 personnes et blesse plus de 200 personnes. « Romanzo criminale » accuse des services spéciaux de l'état Italien d'avoir participé à l'organisation de cette tuerie. La bande du Libanais aurait, à la demande de ces services, récupéré, au sortir de la gare, le poseur de bombe afin de l'exécuter et de détruire ainsi tout indice.

Ou ces accusations sont fausses ou elles sont vraies, il n'y a pas d'autre alternative… Mais dans les deux cas, elles devraient entraîner de violentes réactions de la classe politique Italienne ! Pourtant, il semble qu'il n'en soit rien et ceci malgré le succès que connaît le film dans le pays.

Force est de constater qu'au final l'un des propos du film est vidé de sa force, comme phagocyté par la plastique des actrices ou des acteurs. Et la vérité sur les années de « plomb » est une nouvelle fois vitrifiée, réduite à une anecdote fictionnelle.
Mais qu'importe, la vérité a l'habitude de ne plus être révolutionnaire... Et la France peut continuer, en toute quiétude et au mépris de la parole donnée, à extrader d'anciens activistes d'extrême gauche vers l'Italie !
Ne vit-on pas une époque formidable ? Pendant que le cinéma nous dévoile l'ignominie des états, la « vie » continue. Et Paolo Persichetti dort en prison, Cesar Battisti se terre quelque part dans cette planète sans visa, pendant qu'un ancien membre de la célèbre Loge P2 propose un rôle de Kapo à un député Allemand…



L A

Romanzo Criminale
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar