En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



373

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Planète terreur

sur
Amazone

fleche
fleche

Planète Terreur

Un film de

Robert Rodriguez

avec

Rose Mcgowan
Marley Shelton
Bruce Willis


- 2007 -
3895
Lectures
Depuis
Le jeudi 25 Avril 2013




Ce film constitue la seconde partie d’un diptyque thriller-épouvante, dont la première est le film «Boulevard de la mort» de Quentin Tarantino. Les deux volets devaient être séparés par de fausses bandes-annonces. Malheureusement, pour sa sortie dans les pays non anglophones, les distributeurs ont décidé de les présenter séparément.
Avec ce second volet, Robert Rodriguez réalise un remake de genre, celui des films d'exploitation dont l’objectif est ou était d’attirer à moindre coût un public voyeur.
Grindhouse était le nom donné aux salles de cinéma projetant ses films, salles dont il ne reste plus de traces depuis l’apparition de la vidéo. Aujourd’hui, les amateurs peuvent en toute quiétude visionner les dérivés multiples de ce genre sur leurs ordinateurs, que ce soit les Nonnesploitation (érotico-hard mettant en scènes des religieuses), les W.I.P. (Film de prison pour femmes), Nazisploitation (dont le plus connu serait « Ilsa, la louve des SS »), etc.

Dans une petite ville rurale du Texas, les grenouillages d’un groupe de militaires ont pour conséquences la libération d’un gaz toxique dont les effets sont catastrophiques pour le genre humain.
A l’hôpital, les cas de gangrène se multiplent ; sur la route une go-go danseuse est attaquée par un groupe de cannibales purulents…
Très vite des hordes de zombies buveurs de sang et dévoreurs d’entrailles assiègent un groupe d’humains survivants, à forte présence féminine.

Mais cette intrigue simplissime, autour de laquelle sont construits une multitude de films de genre, ne constitue pas l’essentiel de cette pochade l’hilarante tant la démesure y règne.
Robert Rodriguez souhaitait réaliser un film d’exploitation alors il en adopte tous les codes. La bande sonore grésille, la pellicule est rayée par endroits et lorsque vient l’instant de l’accouplement elle brule ! Il ne manque que les protestations de la salle quand apparait un carton priant des spectateurs de bien vouloir excuser la direction pour ce désagrément.
En ce qui concerne les acteurs masculins, le casting relève de la même flamboyance que les postiches et les tenues dont chacun s’est accoutré pour interpréter son personnage de bande dessinée.
Quant aux actrices, présentes en surnombre, elles semblent échappées de ses affiches de films qui laissaient espérer au quidam du sexe à gogo. Une mention spéciale doit être décernée à Rose McGowan qui campe une go-go danseuse à qui des zombies cannibales arrachent une jambe. Pour qu’elle puisse « marcher » son ami, le leader du groupe des survivants, « implantera » successivement, dans le moignon, un pied de table puis un fusil d’assaut…
Et les zombies, me direz-vous ? Ils sont parfaits ! de véritable sac de sang ichoreux qui explose à tout va sous l’impact des rafales que leur décoche la go-go danseuse dans une chorégraphie aussi improvisée qu’époustouflante.



L A

Planète Terreur
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
Saison 1 - Episode 4 -
Eventration
2.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest