En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



969

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Pentagon papers

sur
Amazone

fleche
fleche

Pentagon Papers

Un film de

Steven Spielberg

avec

Meryl Streep
Tom Hanks
Sarah Paulson


- 2017 -
171
Lectures
Depuis
Le vendredi 4 Janvier 2019






1965 : l'analyste Daniel Ellsberg (1) se rend au Viêt Nam en compagnie du secrétaire à la Défense, Robert McNamara (2). Ses observations le conduisent à prédire l’enlisement.
1971 : Daniel Ellsberg photocopie des rapports classés secrets où est souligné l’inévitable enlisement voire l’inéluctable défaite des troupes US au Viêt Nam.
Daniel Ellsberg transmet un double de ses rapports qui mettent à jour le double discours des différentes administrations américaines depuis 1967, au New York Times (3).
Sur ordre du président Richard Nixon (4) la justice interdit au journal de poursuivre les publications de ces informations classées secret défense.
S’adressant à la même source, un journaliste du Washington Post (5) récupère les milliers de pages de ces rapports secrets. Benjamin Bradlee (6) le rédacteur en chef du journal décide de publier l’information… Le conseil d’administration, les juristes et les financiers tentent de l’en dissuader… Benjamin Bradlee se tourne vers la directrice du journal, Katharine Graham (7)…
Le Washington Post publiera ces Pentagon Papers (8)…
La Cour Suprême (9) autorisera les journaux The New York Times et The Washington Post à publier les Pentagon Papers.

Spielberg signe un métrage qui met en lumière les rapports troubles de la presse du monde politique et de la finance et rappelle qu’un journal est avant tout une entreprise industrielle que guide la concurrence.
Katharine Graham, directrice du Washington Post, était une intime de Robert McNamara. Lorsque le New York Times publie les premiers Pentagon Papers, le Washington Post est en perte de vitesse et n’a d’autres choix que de de faire appel à des banquiers et s’introduire en bourse. Enfin si Benjamin Bradlee court après les Pentagon Papers ce n’est pas au nom d’un idéal, il ne recherche que le scoop à même de faire la nique à la concurrence.
Au terme d’une première partie qui illustre ces faits, la tonalité du métrage se modifie. Katharine Graham, femme corsetée par la société machiste dans laquelle elle évolue, se met en route vers son émancipation.
Parallèlement, s’affirme au sein du Washington Post une valeur jusque-là peu présente : la liberté de la presse.

Et le métrage se conclut par ces mots, qui semblent aujourd’hui oubliés :
« La presse doit servir les gouvernés et non ceux qui gouvernent »




1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Ellsberg

2- https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_McNamara

3- https://fr.wikipedia.org/wiki/The_New_York_Times

4- https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Nixon

5- https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Washington_Post

6- https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Bradlee

7- https://fr.wikipedia.org/wiki/Katharine_Graham

8- https://fr.wikipedia.org/wiki/Pentagon_Papers

9- https://en.wikipedia.org/wiki/New_York_Times_Co._v._United_States



L A

Pentagon Papers
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar