En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



799

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Panique à hollywood

sur
Amazone

fleche
fleche

Panique à Hollywood

Un film de

Barry Levinson

avec

Robert De niro
Bruce Willis
Sean Penn


- 2008 -
1321
Lectures
Depuis
Le jeudi 26 Aout 2016




Deux semaines de la vie de Ben producteur à Hollywood.
Son dernier métrage a connu un flop lors de la projection test et la dirigeante du studio exige que la fin soit rectifiée. Mais le réalisateur refuse arguant de son intégrité artistique…
Son nouveau projet, dont le tournage est imminent, se présente très mal. La star du film, Bruce Willis, a non seulement grossi, mais il s’est laissé pousser la barbe. Les studios lancent un ultimatum : le film ne se fera que s’il se rase. Mais Bruce Willis refuse arguant de son intégrité artistique…
Sa vie personnelle n'est guère plus simple. Divorcé pour la seconde fois, il peine à rompre avec son ex-femme.

En 2002, le producteur Art Linson (1) publiait un portrait vitriolique de son milieu intitulé « What just happened : Bitter Hollywood Tales from the front line ». Il scénarisa par la suite son best-seller que Barry Levinson porte à l’écran. Et le résultat se révèle des plus plaisants.
Le spectateur sourit en suivant les mésaventures d’un producteur toujours sur la brèche, négociant avec les uns et les autres, avec un cinéaste déjanté sous produits illicites et les studios qui ne veulent pas de son dénouement, avec Bruce Willis capricieux et colérique qui refuse de se raser et les studios attachés à son image (2).
Le regardeur rit de la colère destructrice d’un Bruce Willis interprétant ce Bruce Willis imbu, violent et méprisant. Il rit encore, mais jaune, des divergences qui opposent studios et réalisateur : Qu’un homme meurt OK, mais un chien il n’en est pas question !
L’industrie du cinéma est dépeinte certainement comme elle est : mercantile et cynique ; hanté, pour partie, par des réalisateurs foutraques, des opportunistes impuissants et des scénaristes sans idées.



1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_Linson

2- Bruce Willis : Bande d'enfoirés ! Vous voulez que je renonce à mon intégrité artistique ! Mon intégrité artistique.
Ben : Il faut que le public te reconnaisse, c'est normal. Il y a beaucoup d'argent en jeu.
Bruce Willis : Quoi, ils vont pas me reconnaître ? « Il est où, Bruce ? Il est où, mon acteur préféré ? Ah, le voilà ! Là, le mec avec la barbe. »
Ben : On vise un public précis, il faut le satisfaire. C'est le système, tu dois jouer le jeu. C'est la réalité. Le héros doit plaire aux filles. C'est la tradition. C'est comme ça.
Bruce Willis : Ah, on parle de chatte ! Si tu veux. D'accord. La chatte, c'est très bien. Écoute. Avoir cette barbe, ça m'a pris six mois. Je me suis tapé une nana par jour et ça ne les a pas gênées.



L A

Panique à Hollywood
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar