En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



777

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Malena

sur
Amazone

fleche
fleche

Malena

Un film de

Giuseppe Tornatore

avec

Monica Bellucci
Guiseppe Sulfaro
Luciano Federico


- 2001 -
447
Lectures
Depuis
Le samedi 7 Aout 2016




Renato Amoroso se souvient du jour où Mussolini a déclaré la guerre à la France et à la Grande-Bretagne dans un discours radio diffusée. Ce jour-là, il a reçu une bicyclette et a découvert Maddalena Scordia, la fille du professeur de latin.
Envouté par la beauté de cette femme, il l’a chaque jour suivi à distance et épié sans relâche…
Malèna éveille le désir de tous les hommes de Castelcutò, un village imaginaire de Sicile et s'attire la haine de chaque femme.
Et le réalisateur redoutant l’aveuglement du spectateur le souligne avec une insistance grotesque. Quand Malèna traverse la place du village, ce sont des milliers de paires d’yeux qui suivent le roulis de ses fesses. Et comme si cela ne suffisait pas à l’édification du regardeur, Giuseppe Tornatore ajoute aux images des dialogues sans équivoque quant aux sentiments et envies des uns et des autres (1).
Mais comme il convient que l’histoire avance, celle qui accapare aussi bien les fantasmes des mâles siciliens que des adolescents lors de leur concours « de la queue la plus longue » (2) où de leurs frénétiques masturbations, perd coup sur coup son mari et son père. Et voila la belle sans sou vaillant qui ne peut éviter de tomber de Charybde et Scylla…

Non seulement ce métrage déroule des dialogues d’une rare vulgarité (3), mais il bâcle son imagerie sexy, qui en dernière analyse constitue sa seule justification. Et le spectateur peine à s’intéresser aux malheurs de la pauvre Malèna réduite finalement à la prostitution avant d’être quasi lynchée, lors d’une scène quelque peu racoleuse, lorsque les troupes américaines mettent en fuite l’armée allemande.


1- « -Qu'est-ce qu'ils lui trouvent ?
- Elle est si vulgaire.
-Mon fils la trouve fausse.
-Ca dégoûterait mon mari de la toucher. » Dialogue entre femmes sur la place du village

2- « -Mesure-la !
-Un, deux... Six !
-Culottes courtes, petite queue !
-Une petite queue ! J'ai des grands pouces.
-Vantard ! »

3- « -Cali.
-Présent !
-Je peux aller me faire sucer par Malèna ?
-Je peux mettre ma queue entre ses seins ?
-Je peux l'enculer ?
-Oui, mais un à la fois ! » Réponses des élèves du père de Malèna lorsqu’il fait l’appel. Précisons que celui-ci est sourd.



L A

Malena
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar