Madame croque-maris sur RayonPolar - #film


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



1209

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Madame croque-maris
sur
Amazone


fleche
fleche

Madame Croque-maris

Un film de

J. Lee Thompson

avec

Shirley Maclaine
Paul Newman
Robert Mitchum


- 1964 -
185
Lectures
Depuis
Le vendredi 10 Janvier 2020




 


Louisa Foster fait un don aux impôts de 200 millions de dollars. Le préposé, qui croit d'abord à une plaisanterie, l’expédie chez un psychanalyste.
Et débutent les confidences de Louisa, c'est-à-dire quatre flash-back, soient quatre sketches.
1- Louisa préféra épouser Edgar Hopper, un ancien camarade de classe qui vit simplement d’un petit commerce, que le richissime Leonard Crawley.
Mais voilà que Edgar se met à travailler comme un forcené et devient le commerçant le plus riche de la ville… avant de mourir d’épuisement.
2- A Paris, Louisa rencontre Larry Flint, un artiste peintre avant-gardiste. Elle l’épouse et voila que Larry devient célèbre ! Il meurt étranglé par la machine à peindre qu’il a inventée.
3- Alors qu’elle a manqué son vol pour les USA, Louisa rencontre le richissime Rod Anderson. Elle l’épouse, le convainc de se retirer dans une petite ferme… il meurt sous le coup de sabot d’un taureau furieux qu’il trait sa vache…
4- Veuve pour la troisième fois et extrêmement riche, Louisa rencontre Pinky Benson, clown dans un cabaret minable. Elle l’épouse… et Pinky accède au vedettariat et à Hollywood. Il meurt piétiné par ses fans en délire…
Le psychiatre propose à Louisa de devenir sa femme. Elle refuse et l’assomme. Le concierge accourt : ce n’est autre que Leonard Crawley ! Ils se marient et se retirent dans une modeste ferme. Mais le pétrole jaillit dans cour de la ferme… Vont-ils devenir riches ? Leonard Crawley va-t-il mourir comme tous les autres ? Fausse alerte : Léonard a percé accidentellement le pipeline de la compagnie pétrolière locale...

Paul Newman, Robert Mitchum, Dean Martin, Gene Kelly, Dick Van Dyke : casting de luxe pour ce métrage à l’humour noir et inventif à souhait.
Quatre mariages et quatre morts, quatre sketches et quatre références cinématographiques.
Cinéma muet, cinéma polisson, superproduction hollywoodienne, comédie musicale.
Certes, les gags peuvent paraitre surannés, mais le métrage, grâce aux excentricités d’une Shirley MacLaine aux mille tenues, constitue un excellent divertissement.



L A

  Madame Croque-maris
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar