En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



845

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les sept mercenaires

sur
Amazone

fleche
fleche

Les Sept Mercenaires

Un film de

Antoine Fuqua

avec

Denzel Washington
Chris Pratt
Ethan Hawke


- 2016 -
285
Lectures
Depuis
Le mardi 1 Fevrier 2017






Un certain Bart Bogue et ses hommes débarquent dans un village de l'Ouest américain. Pour inciter les habitants à se plier a ses exigences, ils tuent quelques villageois. Puis il repart à Sacramento…
Emma Cullen, dont le mari est l’une des victimes de Bart Bogue, recrute le chasseur de primes Sam Chisolm dans l’espoir qu’il sera à même de stopper Bogue. Sam enrôle de vieilles connaissances…
Arrivés au village, les 7 mercenaires abattent les hommes de Bogue restés sur place
Durant une paire de semaines, les 7 mercenaires entrainent les habitants au maniement des armes et s’emploient à piéger la ville et ses alentours.
Lorsque Bogue attaque la ville avec plus de 80 hommes, il est confronté à une résistance farouche…

Remake du film du même nom sorti en 1960 et réalisé par John Sturges, lui-même inspiré du film Les Sept Samouraïs (1954) d'Akira Kurosawa, ce western adopte quelques-uns des traits caractéristiques des productions de Sergio Léon. Mais sa singularité ne réside pas là, il la niche dans au moins deux éléments qui relèvent chacun d’un registre différent.
Les 7 mercenaires se battent pour le droit du peuple contre la sauvagerie du capital d’une part et d’autre part ils symbolisent le melting pot de la société nord-américaine : un noir (Denzel Washington), un asiatique (Byung-Hun Lee), un latino (Manuel Garcia-Rulfo), un indien (Martin Sensmeier), trois blancs, Chris Pratt, Ethan Hawke et Vincent D'Onofrio.
La seconde originalité du métrage est visuelle et sonore.
La première fusillade, sur laquelle s’ouvre quasi le film, dure de 3 à 4 minutes. La deuxième, qui se déroule dans un saloon et sert à présenter le héros positif, court sur la même durée. Puis après quelques escarmouches de-ci de-là ce sont 5 minutes de révolvérisassions qui occupent la fin de la première heure. Au total ce sont 11 à 12 minutes d’échanges de coups de feu qui agrémentent la première partie du métrage. Mais le sommet reste à venir : la dernière demi-heure ne sera que fusillades et révolvérisassions parfaitement chorégraphiées, jusqu’à ce que la figure féministe n’abatte de vil Bogue.
Un délice pour les yeux, une gourmandise pour les oreilles…



L A

Les Sept Mercenaires
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar