En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



175

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
-Les complices-
sur
Amazone
fleche

Les Complices

Un film de

Charles Shyer

avec

Nick Nolte
Julia Roberts
Saul Rubinek


- 1994 -
1953
Lectures
Depuis
Le jeudi 22 Mars 2012




Peter Brackett, journaliste étoile du « Chicago Chronicle », ne se fixe comme objectif que de séduire les jeunes femmes et son entreprise ne connait pas l’échec depuis qu’il est devenu romancier.
Sabrina Peterson débute une carrière de journaliste dans la gazette concurrente le «Globe».
Et lorsqu’un train déraille, Peter et Sabrina se retrouvent aux abords, du drame d’apparence banal.
Entre eux s’engage une course aux informations faite de cachoteries et de mensonges.
Mais lorsque Sabrina découvre le cadavre de l’un de ses informateurs et que quelque temps plus tard un inconnu la mitraille alors qu’elle emprunte un ascenseur en compagnie de Peter, l’affaire prend une autre tournure. Les deux reporters comprennent qu’ils ne resteront en vie qu’en partageant leurs informations… ce qu’ils jurent de faire, mais ne font pas.

Ce film que nous pourrions caractériser de « buddy movie » met au centre de l’intrigue un duo de journalistes concurrents dont chacun est prêt à tous les coups tordus afin de décrocher un scoop. Ce face à face, qui voit se dresser un homme et une femme et éclipse tous les seconds rôles, seconds rôles dont nous ne conservons aucun souvenir, rappelle à chaque instant ceux autour desquels Alfred Hitchcock construisait ses intrigues. Et ceci d’autant plus que c’est un pur MacGuffin qui organise l’ensemble du scénario, à l’image de films tels « The Lady Vanishes ».
Mais si Alfred Hitchcock liait les scènes grâce au suspense, Charles Shyer adopte une autre intonation : l’humour. Pour autant, ceteris paribus sic stantibus, cette tonalité n’éloigne pas radicalement ce film de ceux du maître du suspense qui a aussi réalisé quelques comédies légères comme « To Catch A Thief ».
Est-ce pour souligner cette parenté que Charles Shyer multiplie des clins d’œil à l’œuvre d’Hitchcock lors du dénouement ? Probablement.

En résumé, « Complice » est un film que l’on ne regarde pas uniquement à cause de son casting aussi prestigieux que talentueux.
L A


Les Complices
 
Pour réagir
à cette chronique
sur le Forum
Pour réagir sur le forum du RayonPolar


 
reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique