En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



618

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le viol du vampire

sur
Amazone

fleche
fleche

Le Viol Du Vampire

Un film de

Jean Rollin

avec

Bernard Letrou
Marquis Polho
Catherine Devil


- 1968 -
777
Lectures
Depuis
Le mercredi 30 Septembre 2015




Voilà un film dont le contenu est directement dépendant de ses conditions de réalisation.
Samuel S. Selsky projette de réaliser un film, « Le Dernier Vampire », dont le scénario ne permet pas d’excéder les 60 minutes. Afin d’atteindre le format d’un long métrage, il demande à Jean Rollin (1) de confectionner un court d’une trentaine de minutes qu’il prévoit d’accoler à son métrage.
Mais lorsque Jean Rollin lui présente son court métrage, Samuel S. Selsky renonce à son projet initial et propose de transformer en long métrage « Le Viol du Vampire ». Jean Rolling tourne donc une seconde partie de 60 minutes (« La Reine des Vampires ») qu’il joint à son court.

Et c’est par un joli mois de mai 68 que « Le viol du vampire » sort dans les salles. Et le public se presse nombreux pour voir l’un des rares films diffusés en ce mois de grève générale. Et ce qui aurait pu être un atout devient un handicap, tant le malentendu est total.
« Le Viol du Vampire », chacun s’attend à un métrage à la Hammer et chacun découvre un collage d’images noir et blanc, teinté de surréalisme à la Bunuel, qu’organise un scénario obscur. Quant à ceux qui espéraient découvrir le Christopher Lee du cinéma hexagonal, ils souffrent du jeu théâtralisé à l’extrême des acteurs et des dialogues aussi sibyllins que banals.
Comme il se doit, la critique venant des journaux conservateurs se montra particulièrement féroce, espérant probablement par ce fait conjurer le vent de révolte qui soufflait dans le pays (2). Quant aux franges habituées aux messes du dimanche, les images de nu féminin ne pouvaient que les exaspérer… (3)
Toutes les conditions du scandale étaient réunies et celui-ci prit une telle ampleur que durant un temps Jean Rollin envisagea de renoncer au cinéma… (4)

Une cinquantaine d’années plus tard que reste-t-il de ce « Viol du Vampire » ?
Toutes les maladresses du débutant, toutes les approximations du jeu des acteurs (4), toutes les incohérences scénaristiques…
Mais aussi la ferme volonté de poétiser l’écran en faisant de chacun image un tableau d’ombres et de lumières, un tableau insolite qui de son collage au suivant métamorphose chaque scène en instant singulier. Et la bande-son, parcourue de free jazz, exacerbe ces moments de grâce qui captent et enflamment l’imaginaire.
Une cinquantaine d’années plus tard que reste-t-il de ce « Viol du Vampire » ?
Un métrage qui susciterait les mêmes réactions qu’une cinquantaine d’années plus tôt de la part des milieux obscurantistes à ceci près qu’ils ne prendraient pas la peine de le visionner…



1- http://www.nanarland.com/acteurs/Main.php?id_acteur=jeanrollin

2- Le critique du Figaro déclara que ce film semblait avoir été réalisé par une bande d'étudiants en médecine complètement ivres.

3- Pour expliquer que ce film ait franchi la commission de censure sans encombre certains arguent le fait qu’il n’y fut pas présenté en tant que tel, mais comme deux courts métrages indépendants et que cette commission ne prêtait pas d’attention aux courts.

4- La curiosité aidant, le film connut un succès financier…

5- Tous amateurs.



L A

Le Viol Du Vampire
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





500
0.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest