En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



45

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le pacha

sur
Amazone

fleche
fleche

Le Pacha

Un film de

Georges Lautner

avec

Jean Gabin
Dany Carel
Jean Gaven


- 1968 -
2238
Lectures
Depuis
Le lundi 6 Mars 2006




Synopsis : Une bande de truands, dirigée par un certain Quinquin, attaque un fourgon spécial protégé par les hommes de l'inspecteur Gouvion. Quinquin fait à cette occasion main basse sur une cargaison de diamants de plusieurs centaines de millions de francs avant de liquider, lors du partage du butin, quelques-uns de ses complices, dont Gouvion. L'enquête est confiée au commissaire divisionnaire Joss, qui n'a plus que six mois à tirer avant la retraite.

Le générique annonce la couleur : un rouge, mais un rouge nuancé. Les cadavres abonderont, mais le sang restera discret. Puis un rouge sur le « requiem » de Serge Gainsbourg, qui ne s’en tiendra d’ailleurs pas à la musique et fera au cours du film une brève mais mémorable apparition – dans un studio d’enregistrement, naturellement, en 1968… Un face à face avec Gabin ? A peine… La proie de Gabin se trouve ailleurs dans la séquence, dans le dos de Gainsbourg précisément – qui fait écran.
Gainsbourg s’ébauche, puis s’esquive, tout en illustrant l’ensemble du film de ses rythmiques obsédantes. Mais Quinquin court toujours, impitoyable, insensible et précis. Et le divisionnaire Joss, remonté à bloc entre autre parce qu’il était un ami d’enfance de Gouvion, ne voit qu’un seul appât pour attirer le tueur et le coincer : l’argent. Un beau magot dans un convoi ferroviaire. Quitte à sacrifier quelques hommes, du moment que celui-ci tombe – mais tombe vraiment. Quitte à employer les propres méthodes du tueur lui-même et les retourner contre lui.
Georges Lautner offre ici un polar imbibé du grain de l’époque, de ses goûts et de ses couleurs, d’une énergie caractéristique dans le montage des scènes, dans les actes accomplis sans détour ; un flic qui, dans sa colère et sa révolte, n’hésite pas à bousculer les principes pour arriver à ses fins.
Dirigé par Lautner et sur des dialogues de Audiard, Gabin apparaît dans ce film à la fois déchaîné, à la fois émouvant. Pour sa part, Dany Carel incarne à la perfection un personnage infaillible et redoutable, digne des plus grandes figures de l’époque.



CYRIL HERRY

 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar