En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



330

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le lion et le vent

sur
Amazone

fleche
fleche

Le Lion Et Le Vent

Un film de

John Milius

avec

Sean Connery
John Huston
Candice Bergen


- 1975 -
4792
Lectures
Depuis
Le mardi 27 Fevrier 2013




Pour Mohamed ben Abdallah el-Raisuni, que beaucoup considéraient comme l’héritier légitime du trône marocain et qui s’adonnait de temps en temps au brigandage, l’événement marquant de sa vie fut son arrestation et son emprisonnement, durant quatre ans, par son cousin et frère de lait Abderramán Abd el-Saduq.
Libéré à l’occasion de l’avènement du Sultan Moulay Abd el Aziz, il nourrit un ressentiment grandissant à l’égard des autorités marocaines au fur et à mesure qu’augmentait la soumission du Sultan vis-à-vis des différentes puissances occidentales (Grande-Bretagne, France, Espagne et Allemagne)
Son premier fait d’arme anticoloniale fut l’enlèvement de Walter Harris (1) qu’il relâcha contre la libération de plusieurs de ses hommes.
En 1904, il kidnappa les expatriés gréco-nord-américains Ion Perdicaris, sa fille et son gendre Cromwell Varley. Ce coup-ci il exigea une rançon de 70 000 dollars. Theodore Roosevelt, candidat à sa réélection, envoya un détachement de navires de guerre au Maroc et déclara « Perdicaris vivant ou Raisuli mort ! »
La confrontation entre le gouvernement du Maroc et les troupes nord-américaines fut évitée de justesse.

« Le Lion et le Vent » est directement inspiré de cet épisode historique.
Oscillant entre le registre de la comédie légère et une sauvagerie omniprésente dans le hors champ, le film alterne des scènes se déroulant de part et d’autre de l’Atlantique. D'un côté, un président en campagne électorale, prompt à manier le fusil tout en rêvant du Far West et en s’identifiant à un grizzli. De l’autre, un Sean Connery idéalisant celui que beaucoup cataloguent comme un nationaliste marocain. Homme de courage et d’honneur (2), mais aussi trancheur de têtes (3).
Et le film, aujourd’hui irréalisable (4), emprunte très vite les chemins de l’anti-impérialisme. « Le monde ne nous aimera jamais » déclare le Roosevelt cinématographique avant d’ordonner l’assaut du palais du gouverneur de Tanger.
Une escouade de soldats d’opérette traverse la ville au pas de gymnastique. Chacun les observe comme nous les observons, le sourire aux lèvres. Mais brusquement la scène bascule, après avoir paradé, comme lors d’un défilé, ils ouvrent le feu sur des gardes intrigués… l’heure est au massacre ! La politique du coup de force vient de prendre corps sous nos yeux.

1- Le correspondant à Tanger du quotidien anglais TIMES.

2- Une idylle qui serait née entre Raisuni et la « belle étrangère ».

3- Il était connu pour sa cruauté, allant jusqu'à brûler les yeux d'un émissaire marocain avec des monnaies de cuivre chauffées au feu ou rendant la tête d'un autre au pacha dans une corbeille de melons. (Wikipedia)

4- Le film s’ouvre sur l’attaque sanglante, menée par un groupe de cavaliers, en plein quartier européen de Tanger, de la luxueuse villa où résident Eden Pedecaris et ses deux enfants. La demeure est saccagée et les serviteurs tués méthodiquement. La bande repart en ayant pris en otage Eden Pedecaris et ses deux enfants (notons qu’un moment comique vient désamorcer le caractère dramatique de l’attaque)



L A

Le Lion Et Le Vent
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





500
0.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest