En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



195

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le fugitif

sur
Amazone

fleche
fleche

Le Fugitif

Un film de

Andrew Davis

avec

Harrison Ford
Tommy lee Jones
Julianne Moore


- 1993 -
4946
Lectures
Depuis
Le mardi 11 Juillet 2012




Le docteur Richard Kimble, accusé à tort du meurtre de sa femme, n’a d’autre choix que de fuir afin d’échapper à la peine de mort en retrouvant le véritable assassin qu’il n’a qu’entrevu, mais qu’il sait manchot.
Tel est la toile de fond devant laquelle, entre 1963 et 1967, Roy Huggins et Quinn Martin réaliseront les 120 épisodes de 50 minutes de la série télévisée « Le fugitif » (1)
En 1993, Andrew Davis adapte cette série au grand écran. A la différence d’autres transpositions de série mythique, comme « chapeau melon et bottes de cuir » ou « les mystères de l’ouest », le résultat fait honneur à son auteur.
Andrew Davis a su éviter l’écueil principal contre lequel beaucoup de ces entreprises de relecture se sont fracassées. Si les mésaventures du nouveau Richard Kimble (2) ne se déroulent plus dans les années 60, elles n’adviennent pas pour autant dans des temps incertains où l’anachronisme le dispute à la faiblesse scénaristique. L’esprit et la lettre du « Fugitif » originel sont scrupuleusement respectés à tel point que ceux qui se souviennent de la figure de David Janssen lui substituent très vite celle d’Harrison Ford. Mais, il est vrai que ce rôle d’américain moyen emporté par des événements qui le dépassent lui convient à merveille.
Quant à Tommy Lee Jones (3), son talent lui permet de se glisser dans le rôle du Marshal Samuel Gerard, de donner chair et crédibilité à ce flic sans états d’âme, sorte de Javert, dont la ligne de conduite semble guidée par :
« J’en ai rien à cirer ».
Au final, le spectateur ne peut qu’être captivé par ce suspense hitchcockien dont quelques scènes rappellent « Le Faux Coupable » en ce qui concerne le traitement visuel de l’univers judiciaire pendant que d’autres s’inspirent avec retenue des films catastrophes. (4)



1- Une deuxième série du même nom, en 22 épisodes de 50 minutes, a été réalisée en 2000 par CBS

2- Cette série serait inspirée de l'histoire vraie du Docteur Sam Sheppard accusé à tort du meurtre et du viol de sa femme.

3- Lee Jones obtient l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle.

4- Ce film possède une suite, « U.S. Marshals », qui reprend le personnage du Marshal Samuel Gerard.



L A

Le Fugitif
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar