En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



1131

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La scoumoune

sur
Amazone

fleche
fleche

La Scoumoune

Un film de

José Giovanni

avec

Jean-paul Belmondo
Claudia Cardinale
Michel Constantin


- 1972 -
263
Lectures
Depuis
Le lundi 26 Aout 2019






Marseille, 1934.
Un cadavre a été retrouvé dans la voiture de Xavier Saratov et celui-ci est accusé de ce meurtre.
Sa sœur Georgia fait appel à Roberto Borgo, alias « l’Excommunié », alias « la Scoumoune ». Celui-ci découvre que c’est Jeannot Villanova, le patron de la pègre marseillaise, qui a fait placer ce cadavre dans la voiture de Xavier. Il l’abat et prend aussitôt sa place à la tête de la pègre.
Malheureusement, ses efforts et son argent n’y peuvent rien et son ami Xavier est condamné à vingt ans de prison. Et comme un malheur n’advient jamais seul, Roberto doit faire face à un gang de noirs américains qui projette de faire main basse sur la ville.
Comme à son habitude, Roberto, secondé par sa fidèle ombre Migli, règle le problème à coups de flingues. La fusillade lui vaut à son tour vingt ans de prison, vingt ans qu’il purgera dans la même prison que Xavier.
La guerre éclate et la prison accueille les résistants… comme elle accueille les collabos à la Libération…
Les autorités proposent aux prisonniers de participer au déminage des plages en échange de leur amnistie. Roberto traversera l’épreuve indemne, Xavier y perdra un bras…
Après leur libération Roberto et Xavier reviennent aux affaires… au racket et aux fusillades…

Une première adaptation du roman de José Giovanni, « L'excommunié », avait été réalisée par Jean Becker en 1961 avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle de « Roberto » et Michel Constantin dans celui d’un des truands américains. José Giovanni probablement insatisfait en réalise ici une nouvelle adaptation avec un Jean-Paul Belmondo flamboyant, mais modeste quant à sa présence même s’il n’est jamais absent de l’écran.
Parfaitement calibré dans sa durée tant globale que dans ses scènes, ce qui lui insuffle un rythme à la nervosité made in USA, le métrage articule son intrigue autour d’un double thème, l’un lui donnant son titre, l’autre le charpentant sur sa durée.
La scoumoune : malchance, mauvais œil. Roberto Borgo est ainsi surnommé parce qu’il apporte la mauvaise fortune à ceux qui s’attaquent à lui. Mais Xavier Saratov ne pourrait-il pas aussi être désigné par ce substantif ? Qu’apporte-t-il d’autre que la poisse à ceux qui souhaitent l’aider ?
Le second propos de ce métrage s’énonce en un seul mot : l’amitié. Celle de Xavier et Roberto, celle de Migli et Roberto, celle de Georgia Saratov et Roberto, celle de Ficelle et Roberto… celle qui les unit, tisse leurs liens, les emmêle et les rend indestructibles



L A

La Scoumoune
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar