En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



176

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L ombre d un soupçon

sur
Amazone

fleche
fleche

L Ombre D Un Soupçon

Un film de

Sydney Pollack

avec

Harrison Ford
Kristin Scott thomas
Bonnie Hunt


- 1999 -
4071
Lectures
Depuis
Le jeudi 23 Mars 2012




Dutch Van Den Broeck, sergent au département des affaires internes de la police de Washington, enquête sur un cas de racket… rien de plus normal pour un policier de ce département.
Sa femme, Payton, lui laisse un message sur le répondeur lui indiquant qu’elle doit prendre l’avion afin d’aller superviser une séance de photos de mode… rien de plus normal étant donné son travail.
Cullen Chandler avise son épouse qu’il doit se rendre à New York… rien de plus normal pour un avocat d’affaires.
Et pendant ce temps Kay Chandler, membre du Congrès en campagne pour sa réélection, travaille ses discours avec ses conseillers en communication.
Mais voilà qu’un avion disparait en mer… Et l’on découvre les corps de Payton et Cullen assis côte à côte, et l’on s’aperçoit qu’ils étaient enregistrés comme mari et femme sous un nom d'emprunt.
Avouez qu’il y a de quoi ébranler plus d’une certitude !
En tout cas, celles de Dutch le sont profondément, à tel point qu’il ne peut que se lancer dans une enquête aux formes d’une recherche du temps dissimulé, enquête qui l’emmène à croiser la route de Kay et à nouer avec elle une relation confuse.

La critique a concentré ses feux sur la lenteur et donc la longueur de ce film sans jamais s’interroger sur cette lenteur. Qu’est-ce qu’un film lent ? Qu’est-ce qu’un film rapide ? Quels sont les critères qui départagent ses deux qualificatifs ? Aucun. Un film n’est ni lent, ni rapide, il est juste ou faux. Et le critère en est le sujet.
Que filme Sydney Pollack ? Le temps qu’un événement inattendu a figé. Alors, comment saisir immobilité autrement qu’en dilatant le temps filmique, qu’en filmant l’insignifiant de la vie, l’absence d’action.

Dutch et Kay se rendent ensemble sur les lieux où leurs conjoints devaient passer le week-end. Dans quel but ? Pour y découvrir quoi ? Un lit, une paire de pantoufles blanches, une baignoire… les corps enlacés d’inconnus dansants… Que peut-il advenir au cours de ce voyage ? Rien et c’est ce rien qu’il s’agit de filmer. Mais lorsque de retour ils s’installent à bord de la voiture de Kay et que la colère de celle-ci explose, alors le temps reprend sa course : Kay et Dutch s’embrassent dans une étreinte violente, peut-être dans l’espoir de se venger et de tourner la page..
Malheureusement, Dutch ne peut pas tourner cette page, son temps s’est définitivement arrêté et il ne reprendra son cours naturel que lorsqu’il découvrira la réponse à la question : « Pourquoi ? ». Réponse que seuls les morts auraient pu lui fournir, s’il en avait eu le temps.
Dutch trouvera un ersatz de réponse sous la forme de la balle que lui expédiera le flic sur lequel il enquêtait bien avant l’accident.
Et la parenthèse se refermera, les saisons défileront et Kay ne sera pas réélue.

Alors oui L'Ombre d'un soupçon est un film lent parce qu’il ne pouvait pas être autrement s’il voulait être juste.



L A

L Ombre D Un Soupçon
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar