En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



754

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L\'année de tous les dangers

sur
Amazone

fleche
fleche

L'année De Tous Les Dangers

Un film de

Peter Weir

avec

Mel Gibson
Sigourney Weaver
Linda Hunt


- 1982 -
663
Lectures
Depuis
Le mercredi 7 Juillet 2016




En aout 1945, Soekarno (1) proclame l’indépendance de l’Indonésie. Il s’en suit une période d’affrontement armé avec les Néerlandais (2). En 1949 l’ONU reconnait la souveraineté de l’Indonésie. En 1955, Soekarno accueille la première conférence de ce qui deviendra le mouvement des pays non alignés (3).
1er octobre 1965, le lieutenant-colonel Oentoeng à la tête d'un « conseil révolutionnaire » (4), affirme avoir déjoué un complot visant à renverser Soekarno…
Deux jours plus tard, le général Soeharto (5) anéantit le « conseil révolutionnaire » et déclenche à l’encontre du PKI (6), accusé d’être à l’initiative du « conseil révolutionnaire », une féroce répression qui se soldera par plus de 500000 morts (7)…
En 1966, Soekarno est écarté du pouvoir… En 1967, Soeharto devient Président de la République indonésienne. Son règne durera jusqu’en 1998. (8)

Guy Hamilton est le nouveau correspondant d’une radio australienne à Jakarta. Ses confrères anglais, américains et néo-zélandais rechignent à lui présenter leur contact, mais il peut compter sur Billy Kwan, un nain sino-australien à l’intelligence affutée, avec lequel il se lie d’amitié, à tel point que Kwan lui obtient une entrevue exclusive avec le dirigeant du PKI.
Kwan présente à Guy Jill Bryant, une jeune assistante à l'ambassade britannique… Et au terme de rapports compliqués et distants, Guy et Jill tombent amoureux.
Jill fait part à Guy du contenu d’une dépêche parvenue à l’ambassade : le PKI attend une cargaison d’armes en provenance de la Chine. Alors que Jill propose à Guy de quitter le pays au plus vite, celui-ci décide de couvrir l’insurrection que déclenchera le PKI au moment où les armes atteindront Jakarta (9). Choqué par cette décision, qui compromet Jill, Kwan prend ses distances avec Guy.
Kwan, fervent soutien de Soekarno, constate que celui-ci s’est révélé incapable de répondre au besoin du peuple. Il exprime sa tristesse en déployant une banderole à la fenêtre d’une des chambres de l'hôtel Indonesia devant lequel doit passer Soekarno. Il est défenestré par les militaires chargés de la sécurité du Président et meurt dans les bras de Guy.
Plus tard, alors qu’il se remet d’un décollement de rétine occasionné par un coup de crosse que lui a décoché un militaire, Guy apprend que l’insurrection communiste a échoué, que les militaires ont pris le pouvoir et que les exécutions massives des membres du PKI ont commencé.
Conduit à l’aéroport, Guy parvient à embarquer dans le dernier vol en partance de Jakarta, dernier vol où l’attendait Jill

Ce film, qui s’inscrit dans le sillage des métrages consacrés aux correspondants de guerre (9), met en présence deux mondes, celui de l’extrême misère du peuple indonésien et celui de l’opulence dans lequel vivent les Occidentaux. D'un côté, on se lave dans les eaux croupies, de l’autre, on nage dans des piscines aux eaux translucides… entre ces deux mondes, se niche l’entre-deux des correspondants, tantôt en reportage dans les bas-fonds, tantôt reçus dans les ambassades, tantôt attablés dans des bars louches… et au-dessus plane une armée omniprésente…
Mais ce décor, qui navigue entre ses divers univers, n’est appréhendé que d’un point de vue : celui des Occidentaux et plus particulièrement celui de Guy Hamilton. Certes, Kwan occupe une place centrale dans le dispositif narratif, mais il ne semble être là que comme conscience morale, qu’en tant que témoin des fautes et des responsabilités de l’occident.
Cette focalisation unipolaire n’est pas sans conséquence quant au rythme du film. A mille lieues des préoccupations et des souffrances du peuple, dans une parfaite ignorance des mouvements et soubresauts qui agitent la société, les correspondants en poste à Jakarta ne peuvent que partager leurs temps entre souleries, amours fugaces et quelques reportages initiés par des contacts souvent aussi ignorants qu’eux.
Guy Hamilton décide d’enquêter sur la livraison d’armes qu’attend le PKI, insouciant des conséquences de ses démarches. A la recherche d’un scoop, il se rend au palais Présidentiel, qu’encercle l’armée, sans se soucier du danger, parce qu’inconscient de la situation politique…

Si ce métrage est impeccablement servi par le duo Mel Gibson, Sigourney Weaver, c’est Linda Hunt (11) (Billy Kwan) qui porte le film sur ses épaules.
Roger Ebert écrit à son sujet :
« Billy Kwan est joué, incroyablement, par une femme — Linda Hunt, une actrice de théâtre new-yorkaise qui entre tellement pleinement dans son rôle qu'on ne se rend jamais compte qu'elle n'est pas un homme. C'est une grande performance d'actrice, de transformation d'une personne en une autre ».




1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Soekarno

2- https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_nationale_indon%C3%A9sienne

3- https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Bandung

4- https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_du_30_septembre_1965_en_Indon%C3%A9sie

5- https://fr.wikipedia.org/wiki/Soeharto

6- https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_communiste_indon%C3%A9sien

7- https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_de_1965_en_Indon%C3%A9sie

8- https://npa2009.org/idees/indonesie-1965-un-million-de-communistes-massacres

9- D’aucuns ont reproché au film de présenter le coup d'état militaire comme une réaction à la tentative d’insurrection du PKI, ce qui correspond à la théorie officielle.

10- Salvador, Under Fire, Le Faussaire, Cry Freedom, La Déchirure…

11-
• Oscars du cinéma 1984
o Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• Australian Film Institute Awards
o AFI Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• National Board of Review
o NBR Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• Los Angeles Film Critics Association
o LAFCA Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• New York Film Critics Circle
o NYFCC Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• Boston Society of Film Critics
o BSFC Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt
• Kansas City Film Critics Circle
o KCFCC Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Linda Hunt



L A

L'année De Tous Les Dangers
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar