En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



188

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Intouchables

sur
Amazone

fleche
fleche

Intouchables

Un film de

Olivier Nakache

avec

François Cluzet
Omar Sy
Anne Le ny


- 2011 -
1236
Lectures
Depuis
Le dimanche 9 Avril 2012






Réalisé par Olivier Nakache et Éric Toledano, ce film s’inspire de la relation que nouèrent Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique depuis 1993, et Abdel Yasmin Sellou, son aide à domicile, relation que Pozzo di Borgo raconte dans son livre « Le Second Souffle ».
Avec plus de 19 millions d’entrées en salle, ce film a explosé le box-office, en même temps qu’il remportait une impressionnante quantité de récompenses.

Driss, un jeune, d'origine sénégalaise, vivant en banlieue et qui vient de purger une peine de six mois de prison, est embauché comme auxiliaire de vie par Philippe, un très riche tétraplégique.
N’ayant pour formation que sa désinvolture et sa tchatche, Driss parvient à redonner le gout de vivre à Philippe.

Avec un tel sujet, tout était possible et en premier lieu les clichés larmoyants, apitoyés et compatissants. Le mélodrame risquait de s’étirer en longueur, avant de se noyer dans un océan de larmes amères.
De retour à Capharnaüm, au terme d’un débat existentiel avec quelques scribes rassemblés Jésus dit au paralysé : « Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi ».
Driss se contente de dire à Philippe qui lui demande du chocolat : « Pas de bras, pas de chocolat ».
Réplique emblématique du film, à laquelle des centaines d’autres reparties ou situations font écho, comme celle où Driss amène Philippe se faire masser les oreilles, comme celle où Philippe convie Driss à un vol en parapente ou bien encore celle où Philippe, afin de tirer son ami Driss d’un mauvais pas, se met à baver abondamment devant des policiers inquiets. Car Driss n’est pas un auxiliaire de vie empathique et dévoué, il est l’ami.
Olivier Nakache et Éric Toledano ne filment ni le malheur de la maladie, ni la misère de la banlieue sans voix, ni la richesse de la haute bourgeoisie ; ils ne filment pas un choc culturel, une démarche altruiste ou une intégration sociale ; la bonté, la pitié, la douleur, la miséricorde n’ont pas de place dans leur scénario. Leur sujet est ailleurs, il est la vie telle qu’elle est, quand l’humanité, et rien que l’humanité l’habite.
Leurs mouvements d’appareils sont beaux parce que leur sujet est honnête, leurs acteurs jouent bien parce que leurs dialogues sont justes, en résumé leur film est bien fait parce qu’ils savent ce qu’est un film.



L A

Intouchables
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar