En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



106

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Hitman

sur
Amazone

fleche
fleche

Hitman

Un film de

Xavier Gens

avec

Timothy Olyphant
Dougray Scott
Olga Kurylenko


- 2007 -
941
Lectures
Depuis
Le vendredi 16 Decembre 2011






Probablement à court d’imagination ou peut-être fascinés par le succès de la série de jeux vidéo, les scénaristes US se sont emparés du personnage du tueur identifié sous le matricule de 47 et travaillant pour une organisation criminelle internationale connue sous le seul nom de « l'Organisation », mais ne rechignant pas, du moins dans son adaptation cinématographie, à prêter main-forte à la CIA.

Le synopsis est aussi simple qu’abscons :
L’agent 47 doit tuer Belicoff, un candidat aux élections russes et reçoit l’ordre d’élimer une certaine Nika Boronina. Pourquoi ? Peu lui importe, il ne fait que son travail. Mais Belicoff lui a tendu un piège, c’est un sosie qu’il abat puis, probablement charmé par la beauté canaille de Nika, il lui laisse la vie sauve.
Trahi par « l'Organisation », il devra faire face à une horde de tueurs redoutables ainsi qu’aux polices russes et européennes.

Bien sûr, le spectateur attentif sera en droit de se demander pourquoi Belicoff empiège 47. Malheureusement, sa question demeurera sans réponse, car qu’importent les raisons pourvu que nous ayons l’ivresse de l’esthétique assassine.
Et du côté de l’esthétique, nos yeux dégoulineront de plaisir, mais aussi de perplexité. Passons sur la parfaite plastique à tendance postpunk soviétique de Nika, que le réalisateur exploite à merveille, pour nous attarder un instant sur la dégaine aveuglante de 47.
Crâne rasé, code-barre tatoué sur la nuque, costume noir, chemise blanche et cravate rouge ! Un déguisement qui vous métamorphose le quidam en un insaisissable des tueurs professionnels.

Une remarque avant de terminer cette courte chronique sur un film qui distraira agréablement une triste journée de lendemain de fêtes.
47 est un tueur, un tueur professionnel, alors, comment faire accepter au public qu’un personnage aussi abject devienne un héros ?
En faisant de ses cibles des individus encore plus répugnants que lui
En le transformant au fil des minutes en un sauveur… de la faible femme, contrainte à la prostitution.
En lui interdisant de fumer, de boire de l’alcool et de copuler.



L A

Hitman
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
- Episode 3 -
Kidnapping
2.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest