Glissements progressifs du plaisir sur RayonPolar - #film


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



1202

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Glissements progressifs du plaisir
sur
Amazone


fleche
fleche

Glissements Progressifs Du Plaisir

Un film de

Alain Robbe-grillet

avec

Jean-louis Trintignant
Anicée Alvina
Olga Georges-picot


- 1974 -
371
Lectures
Depuis
Le lundi 23 Decembre 2019




 


Dès les images d’ouverture qui rythment le générique, le regardeur subodore la nature du film auquel il va devoir assister. Au prétexte de déstructuration du récit (1), le métrage s’enfonce dans les effets stroboscopiques du cut franc et brutal, de l’enchainement d’images sibyllines porteuses de lourds symboles et ayant sens de par leur sens intrinsèque : bouteille en verre brisée, cassé, le liquide rouge, jaune d’œuf, une chaussure bleue, une paire de ciseaux… Et ces images se répètent à l’infini, à l’identique ou sous de multiples modifications, et elles se sérialisent à des nus féminins issus d’un bréviaire surréaliste ou d’un magazine de l’homme moderne.
« Je coupe le son. Et je remets le son. » chante un Philippe Katerine.
Et je coupe l’image et je remets l’image, filme un Alain Robbe-Grillet que d’aucuns dissèquent oubliant qu’il refusait de « faire sens » et que par ce fait chaque image (de femme nue) se suffit à elle-même, existe en soi et par soi, indépendamment, voire contre l’enchainement qui fait film.
Au final, et conformément à la séquence de peinture à main nue, Alain Robbe-Grillet était à l’art cinématographique ce que Maurizio Cattelan (2) est à l’art contemporain.


1- Il s’agit d’une intrigue aux relents de polar : La jeune est accusée du meurtre de son amie Nora, de vingt ans son aînée, avec qui elle entretenait une relation très perverse, et se retrouve internée dans une prison pour mineures, dirigée par des religieuses, où elle reçoit la visite de sa jeune avocate qui ressemble étrangement à son amie défunte.

2- Nom arrivé aux oreilles de la masse à cause d’une banane scotchée au mur avec un large ruban adhésif gris vendue 120 000 dollars à la Foire d'art contemporain de Miami, en Floride (États-Unis)
https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/art-contemporain-une-banane-a-120-000-dollars_3737075.html



L A

  Glissements Progressifs Du Plaisir
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar