En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



495

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Eventreur de new york

sur
Amazone

fleche
fleche

Eventreur De New York

Un film de

Lucio Fulci

avec

Jack Hedley
Antonella Interlenghi
Howard Ross


- 1982 -
728
Lectures
Depuis
Le samedi 7 Juin 2014






Le cinéma bis italien a généré toute sorte de réalisateurs, du plus pitoyable, que chacun a oublié, au plus génial, que beaucoup découvrent avec retard. Mais cette reconnaissance tardive n’a rien de surprenant puisque tous ces réalisateurs de talent ont signé des films de commande, véritables gribouillages filmiques aux prétentions mercantiles.
Lucio Fulci est l’un de ces cinéastes, touche à tout intergenre, se frottant tantôt au western, au mélodrame historique, au film pour adolescents, à la comédie policière, au giallo, à la science-fiction, au film de zombis…

Avec « L'Éventreur de New York », il revient à son genre de prédilection pour un dernier Giallo.
A New York un tueur en série éventre des jeunes femmes… l’individu contacte l'inspecteur Fred Williams en charge de l’enquête et d’une voix aux intonations de canard le met au défi de le démasquer. N’ayant aucune piste solide, l’inspecteur fait appel à un professeur de psychologie afin de tenter de cerner le personnage.

Comme chacun le remarquera à la lecture de ce résumé, l’entièreté du scénario est contenue dans le titre du métrage. Autant dire qu’il ne repose ni sur la complexité de l’intrigue, ni sur l’originalité du propos, mais totalement sur la graphie (1), la mise en scène des meurtres, la captation de leur sauvagerie. Et de ce point de vue, Lucio Fulci frappe juste et fort, rendant l’un de ces moments insupportable de précision.
Le large public, peu enclin à cette esthétisation de la mise à mort, sera tenté de jeter aux gémonies ce film ainsi que tous ceux appartenant à cette veine et ceci avec d’autant plus de détermination que le métrage installe le spectateur dans la position du voyeur (2).
Pourtant, ce même public accepte sans sourciller de semblables images dans la plus familiale des séries télévisées. Ainsi, tout laisse à penser que ce n’est pas le résultat qui dérange, mais le cheminement qui conduit à lui.




1- Elle semble fortement influencée par celle de Mario Bava

2- La scène dans le peep-show est l’exemple parfait



L A

Eventreur De New York
 
 
 
 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
- Compil -
- Episode 5 -
Emasculation
3.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest