En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



163

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
-Basic-
sur
Amazone
fleche

Basic

Un film de

John Mctiernan

avec

John Travolta
Connie Nielsen
Samuel l. Jackson


- 2003 -
424
Lectures
Depuis
Le vendredi 2 Mars 2012




« Predator » (1987), « Piège de cristal » (1988), « À la poursuite d'Octobre Rouge » (1990), « Une journée en enfer » (1995). Pour John McTiernan sa carrière de réalisateur qui s’était ouverte sur un succès au box-office, se poursuivait avec tout autant de brio. Jusqu’au jour où il trébucha contre deux belles gamelles : « l’Affaire Thomas Crown » (1999), « Rollerball » (2002).
Pourtant, le pire restait à venir : en 2006, il est condamné à quatre mois de prison et une amende de 100 000 dollars, dans une affaire d’écoutes illégales ; en 2010, il est condamné à un an de prison pour avoir menti au FBI.

Mais nous ne sommes qu’en 2003, et McTiernan réalise « Basic », un thriller militaire survolté qui dans un premier temps se résume à un enchainement d’interrogatoires et de faux flash-back.

Un groupe de Rangers, sous les ordres du sergent West, un acariâtre, sadique et autoritaire, est largué dans la jungle de Panamá, pour un entrainement aux allures de week-end en enfer.
Seuls deux rangers regagneront la base, dont un gravement blessé.
La capitaine Julia Osborne, qui est chargé de l’enquête, est contrainte par le colonel William Styles, commandant du camp, de collaborer avec ex-ranger Tom Hardy, agent du DEA et soupçonné de corruption.

Si ce style de métisation, entre le film de guerre et le pur film policier, ne constitue pas à proprement parler un genre à part entier, il semble malgré cette restriction qu’il se conforme à des règles relativement strictes.
Les coupables ne sont que des lampistes, les véritables responsables se dissimulent toujours au sein de la hiérarchie.
La plupart du temps l’action se déroule de nuit, peut-être parce que dans la journée l’armée n’a pas le loisir de se consacrer à une enquête de police.
À de rares exceptions près la pluie et le vent servent de décor à quelques scènes
Il n’est pas rare que le mobile des homicides s’articule autour de l’honneur, perdu, bafoué ou retrouvé.
L’analepse constitue souvent le moteur de l’action.

A toutes ces us et coutumes « Basic » en adjoint une autre, issue du « buddy movie » : les deux protagonistes principaux ont un caractère antagonique… mais ils finissent par s'apprécier, voire plus si affinités.

Cela dit, « Basic » se concentre sur un face à face entre deux acteurs, au talent indiscutable (dans la tradition de « Garde à vue », pour citer un film français), à un traitement particulier des retours en arrière (dans la droite ligne de « Le Grand Alibi » ), ainsi qu’à des rebondissements scénaristiques, dans sa seconde moitié, qui désorientent le spectateur oublieux.

Autant dire que ce film mérite d’être vu, pour ses images, et revu, pour son intrigue.
L A


Basic
 
Pour réagir
à cette chronique
sur le Forum
Pour réagir sur le forum du RayonPolar


 
reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique