En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



795

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Bandits : gentlemen braqueurs

sur
Amazone

fleche
fleche

Bandits : Gentlemen Braqueurs

Un film de

Barry Levinson

avec

Bruce Willis
Billy bob Thornton
Cate Blanchett


- 2001 -
1437
Lectures
Depuis
Le lundi 23 Aout 2016






Joe Blake et Terry Collins s’emparent d’une bétonnière garée dans la cour de la prison. Leur évasion est un succès…
Une fois libres, ils n’aspirent qu’à se retirer au Mexique. Mais avant ils doivent amasser quelque argent. Braqueurs de banques de profession, ils élaborent une méthode infaillible et sans danger : la veille d'un hold-up, ils prennent en otage le directeur de la banque et sa famille ; ils dinent et passent la nuit en leur compagnie ; le lendemain matin, avant l'heure d'ouverture, ils se rendent à la banque et obligent le directeur à ouvrir le coffre.
Tout se passe au mieux jusqu’au jour où la route de Terry croise celle de Kate Wheeler…
D’abord « prisonnière », Kate Wheeler s’enthousiasme pour leur vie débordant d’imprévus et décide de se joindre à eux. Mais cette présence féminine occasionne des distensions entre Joe et Terry…
Kate, qui a quitté les deux braqueurs, apprend qu’ils préparent un dernier coup, un coup énorme… Elle les dénonce à la police.
Les forces de l’ordre encerclent la banque… Joe Blake et Terry Collins se disputent et finissent par s’entretuer…

Le film s’ouvre et se referme sur le dernier braquage du duo Joe-Terry. Entre ces deux moments, le cinéaste déroule son scénario simplissime, aux senteurs d’un « Jules et Jim » (1), sous forme d’un long flash-back emmêlé à un reportage TV.
Mais qu’importe la simplicité quand l’allant est là ? Bruce Willis, rompant avec son image de dur à cuire, renoue avec sa fugue de « Clair de lune » (2) ; Billy Bob Thornton incarne avec conviction le braqueur hypocondriaque ; Cate Blanchett investit avec pétulance son personnage de femme au foyer en rupture, façon Roberta Glass (3).
Et, ce qui ne gâche rien, cette comédie aux effluves romantique dont le dénouement avait été annoncé dès les premières minutes, dans un twist final aussi sympathique qu’inattendu prend le spectateur à contre-pieds



1- « Jules et Jim » de François Truffaut -1962-
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_et_Jim_(film)

2- « Clair de lune » (Moonlighting) série télévisée américaine avec Bruce Willis.
http://www.rayonpolar.com/Films/series_text.php?num=99

3- « Recherche Susan Désespérément » de Susan Seidelman -1985-
http://www.rayonpolar.com/Films/Films_afficher.php?genre=titre&nom=recherche%2Bsusan%2Bd%25E9sesp%25E9r%25E9ment



L A

Bandits : Gentlemen Braqueurs
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar