En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



101

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Bad company

sur
Amazone

fleche
fleche

Bad Company

Un film de

Joel Schumacher

avec

Chris Rock
Anthony Hopkins
Garcelle Beauvais


- 2002 -
1254
Lectures
Depuis
Le dimanche 11 Decembre 2011




Qui a-t-il de commun entre des films aussi différents que « La Traversée de Paris » (1956) et « 48 heures » (1982) ? Le fait qu’ils mettent en scène un duo de personnages aux caractères opposés qui va devoir travailler de concert.
Et c’est autour de cette dissemblance, qui se métamorphose souvent en conflit, que les scénaristes tissent leur intrigue.
Pour ce énième buddy movie, les quatre scénaristes ont imaginé d’accoler à un espion expérimenté, qui élimine ses adversaires négligemment, un jeune afro-américain qui ne vit que de combines.

La mafia russe, faite d’anciens officiers de l’Armée Rouge, se propose de vendre sur le marché libre de la contrebande une bombe thermonucléaire. Kevin Pope, un agent performant de la CIA, se porte acquéreur de l’engin. Malheureusement, un groupe adverse, exclusivement constitué de fanatiques, perce sa couverture et l’exécute.
La CIA n’a que neuf jours pour trouver une solution à l’épineux problème que lui occasionne la disparition de son agent.
Tout naturellement, Gaylord Oakes, l'ancien partenaire de Kevin, propose de recourir à Jake Hayes, le frère jumeau de Kevin. Cette solution ne présente qu’un seul inconvénient : Jake Hayes est tout le contraire de son jumeau.
Neuf jours pour transformer un énergumène en un espion aussi racé que James Bond, tel est le défi que doit relever l’Agence.

Bien que sans réelle originalité, « Bad Company » n’en demeure pas moins un film intéressant, ne serait-ce que pour deux raisons.
La première concentre, peut-être, en elle tous les défauts du film. Il s’agit du traitement que subissent les personnages féminins. Au nombre de trois, leur rôle peut se résumer en quelques mots : l’une sera l’otage (Kerry Washington : Julie) ; l’autre sera la mutique (Brooke Smith: Officier Swanson) ; la dernière sera la représentante en lingerie féminine (Garcelle Beauvais : Nicole). Partant de là, et même si les personnages principaux sont moins négligés par le réalisateur, il ne faut pas s’étonner qu’ils ne soient pas valorisés comme ils auraient dû l’être.
Le second intérêt du film est le fruit d’une négligence ou d’un trait de génie : durant les 125 minutes que dure le film, aucune explosion de bombe ne vient emplit l’écran de ses flammes. Avouez que pour un blockbusters, dont l’argument est la menace atomique, c’est inusuel !



L A

Bad Company
 
 
 
 


Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar