En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



167

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
-American gangster-
sur
Amazone
fleche

American Gangster

Un film de

Ridley Scott

avec

Russell Crowe
Denzel Washington
Josh Brolin


- 2007 -
392
Lectures
Depuis
Le mardi 13 Mars 2012




Frank Lucasa n’a jamais été que l’ombre de Bumpy Johnson, le vieux Parrain de Harlem. Et lorsque celui-ci meurt d’une crise cardiaque, il devient, grâce à la complicité d'officiers basés au Vietnam, un des plus importants trafiquants de drogue. Sa marchandise, il l’importe directement depuis ces lieux de production et il la revend à bas prix.
De l’autre côté de la barrière, l'inspecteur Roberts du NYPD, en indélicatesse avec sa hiérarchie, car il n’a pas fait main basse sur une importante saisie de dollars, se voit confier la direction d’une officine de lutte anti drogue.
Au terme d’une étrange partie de cache-cache entre le très discret Frank Lucasa et le très opiniâtre Roberts, l’un finira par faire tomber l’autre, non sans entrainer dans sa chute quelques fruits pourris.

Ridley Scott, le réalisateur des inoubliables « Alien », « Blade Runner » ou « Gladiator »… offre ici aux spectateurs une revisite des fresques policières hollywoodiennes, et s’inscrit dans les traces de « Scarface » (De Palma), « Les Affranchis » (Scorsese), « L’Année du dragon » (Cimino) etc.
Délaissant quelque peu les recherches esthétiques qui caractérisent la plupart de ces films et, à l’inverse d’un Coppola qui laisse exploser la violence, Ridley Scott se concentre sur le non-dit du film, sur ce qui n’est dans le champ qu’en terme de décors.
Car « American Gangster » est le film de la transition, de l’enlisement vietnamien, de la corruption, du Watergate… de la télévision à coins arrondis où s’exhibe un Nixon en noir et blanc.
Dans l’Amérique du début des années 70, l’époque n’est plus au petit commerce, il convient de traiter directement avec les fournisseurs afin de casser les prix. L’époque n’est plus à la morale ou à la vertu, mais au business et à l’enrichissement personnel. Autant de règles qu’a assimilé Frank Lucasa, autant de préceptes libéraux qui, transposés dans l’univers du gangstérisme, dérogent à la loi, celle-là même que Richie Roberts se doit de faire appliquer, même s’il s’octroie quelques libertés avec les sacro-saints préceptes du mariage.
L A


American Gangster
 
Pour réagir
à cette chronique
sur le Forum
Pour réagir sur le forum du RayonPolar


 


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique