Jean-Claude Claeys

Cinq Petit Noir à déguster bien serrés

Par Paul Maugendre

588
Lectures depuis
Le dimanche 12 Fevrier 2012

Imprimer

Cinq Petit Noir à déguster bien serrés

Les éditions Krakoen viennent de lancer leur nouvelle collection : Petit Noir, avec cinq titres, Robusta ou Arabica, à déguster en terrasse, à 2,80€, sévices compris, ou sur tablettes à 0,99€.
Je vous propose donc de les découvrir, dans l’ordre de parution :

Gun de Max Obione. Petit Noir N°1.

Gérard est un petit maquereau sans grande envergure, n’ayant qu’une gagneuse, qui est en même temps sa copine. Ginette. Elle est chouette Ginette, mais elle commence à se faire vieille. Aussi, lorsqu’une jeunette en provenance des pays de l’Est lui propose de compléter et rajeunir son effectif, Gérard n’y voit aucun inconvénient, Ginette non plus d’ailleurs. Azhor attire de nombreux clients sur le parking, des routiers sympas, qui n’ont pas peur à la dépense. Elle incite Gérard à embaucher ses copines, mais dans la vie il ne faut pas transformer sa petite entreprise en multinationale, le revers de la médaille se profile rapidement. Dans cette nouvelle, Max Obione prend son style bourru et attendrissant.

Super haine de Jeanne Desaubry. Petit Noir N°2.

Une adolescente dans un supermarché chourave des bricoles qu’elle place dans la poussette d’un gamin d’emprunt. Seulement le môme gigote et l’un des DVD qu’elle avait caché tombe à terre. Bien obligée de mettre ses achats sur le tapis roulant. Tous ? Non, elle en garde sous sa veste. Mais le vigile, un nouveau, un blanc coriace, la convoque dans son cagibi. Etonnez-vous après que les jeunes deviennent un peu excités ! Un petit fait-divers utilisé habilement par Jeanne Desaubry.

Pigeon d’hiver de Claude Soloy. Petit Noir N°3.

Vingt deux ans. Assis sur un banc, le fessier coincé, à cause de trois lattes manquantes au siège, il regarde les pigeons picorer, et réfléchit, fait des retours arrière sur sa vie avec sa copine Mumu, et les flacons de Muscadet. Mumu, elle ne pense qu’à ça, se parfumer l’entrejambe. Mais lui, là-dedans ? Une belle femme qui traverse le parc devant lui, une pulsion, et pourquoi pas... Un texte décalé, très volatile, qui pourrait poser cette question : Et si l’homme n’était qu’un pigeon ?

Rouge/Blanc de Gérard Streiff. Petit Noir N°4.

Être invité pour une dégustation de grands crus, exactement sept de la cuvée Romanée-Conti 2001, dans le hall du prestigieux hôtel Crillon, cela ne se refuse pas. Et Le Docteur, sur le judicieux conseil d’un ami consul des Etats-Unis à Paris, n’hésite pas à apprécier les petits verres que le gérant lui propose, même si le maître d’hôtel, un serveur au teint halé, a pour première réaction de l’étonnement. Le Docteur sera obligé de boire le vin jusqu’à la lie (l’hallali ?). Gérard Streiff s’amuse visiblement et après avoir lu cette nouvelle, si vous ne connaissez pas les antécédents du Docteur, vous pouvez toujours effectuer quelques recherches sur Internet, en vous contentant de savourer quelques petits crus.

Sniper Bleu de José Noce. Petit Noir N°5.

L’histoire s’enchaine un peu comme la publicité de la peinture Ripolin, célèbre affiche des années 1913 et suivantes. Erri avait préparé le terrain soigneusement afin que les occupants dégagent et lui laissent place nette, en bordure de la plage près de Dannes, une petite commune du Boulonnais. C’est qu’il voulait être seul, avec son chien, pour mener à bien sa mission. Mais il est pris en défaut par une jeune femme qui n’a pas froid aux yeux, normal, puisqu’elle est gradée dans les Douanes volantes, et accessoirement fournit des relevés ornithologiques. Et elle assure qu’elle-même est surveillée par un troisième personnage dissimulé dans les dunes. Qui ne va pas être à la noce, dans ce texte de José Noce ?
Cinq Petit Noir qui permettent à tous ceux qui ne connaissent pas encore les talents de nos nouvellistes de se faire une opinion pour mieux découvrir leurs romans, quoique chacun d’eux possède un style à multiples facettes. Vous pouvez retrouver tout le catalogue Krakoen sur le site de cette maison d’éditions. Et si vous ne l’avez pas encore fait vous pouvez découvrir un entretien avec Max Obione.

reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Régie publicitaire internet


Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique


PageRank Actuel